Posez vos questions par courriel

Trois types d'aloes aux vertus différentes

On confond souvent les aloes et les agaves. Bien que très proches, les aloes et les agaves appartiennent à deux familles botaniques bien différentes, les Asphodélacées (famille séparée depuis peu de temps des Liliacées) et les Agavacées. Pour les reconnaitre, il suffit d’observer leurs fleurs ; les rosettes des aloes peuvent fleurir chaque année tandis que la floraison d'une rosette d'agave, qui survient au bout de quelques années marque la fin de sa vie. Chez les agaves, la hampe florale centrale est produite par le bourgeon terminal, donc au beau milieu de la plante. Chez les aloes, les bourgeons floraux apparaissent entre les feuilles. Parmi les plus de 350 sortes d’aloe, les trois variétés plus connues sont médicinales : aloe vera, aloe arborescens et aloe férox.




L’aloe vera, la star de la famille des Aloaceae

aloe vera

L’aloe vera ou Barbadensis Miller, vedette incontestée de la famille, est le plus utilisé en raison de ses bienfaits reconnus par tous, de sa facilité à être cultivé et de sa rentabilité. Originaire d’Afrique du Sud, ses feuilles sont plutôt étroites, longues, tâchées de vert clair et dentées. Du centre s’élève une inflorescence avec de nombreuses fleurs jaunes en forme de tube. Au bout de 4 à 5 ans, l’aloe atteint environ un mètre. Les principaux producteurs sont le Mexique, la République Dominicaine et le Venezuela pour le continent américain qui fournit environ 60% du gel. L’Asie et l’Australie produisent le reste des produits commercialisés dans le monde, la Chine et la Thaïlande étant les principaux producteurs.







L’aloe arborescens, une plante aux vertus insoupçonnées

aloe arborescens

L’aloe arborescens ou aloès candélabre, cette variété cousine de l’aloe vera possède les mêmes propriétés, mais en beaucoup plus actives. Une maturité plus lente, une pousse moins rapide ont pour résultat un rendement agricole plus faible que l'aloe vera d’où un prix plus élevé. C'est une plante vivace qui pousse en arbuste pouvant atteindre 3 m de haut. Les feuilles de couleur unie possèdent de petits picots le long de leurs bords. Les fleurs, rouge à orange vif, sont disposées en grappes. En occident, l'aloe arborescens est souvent méconnu. Un père franciscain, le Père Romano Zago, lui a cependant dédié un livre « DU CANCER ON PEUT GUERIR » qui retrace ses recherches dans le monde entier, et fait découvrir la plante, à travers de nombreux témoignages. Le Japon est le plus gros producteur mondial de l’aloe arborescens, et ceci pratiquement uniquement pour un usage national. En effet cette plante connue comme étant le Kadachi Aloe, est un aliment de santé très courant, on en fabrique aussi des bonbons.





L’aloe ferox, une plante aux vertus cosmétiques

aloe ferox

L’aloe ferox ou aloe du Cap est une espèce arborescente à tronc unique atteignant 2 à 5m de haut. La rosette de feuilles vert-gris présente une envergure de 1m. Très épaisses, les feuilles présentent des épines sur les marges et sur la face inférieure. La face supérieure est généralement inerme ou présente des épines isolées. La floraison consiste en une grande hampe ramifiée aux épis denses, dressés, couverts de fleurs tubulaires de couleur rouge et qui jaunissent à maturité. L’aloe ferox est cultivé en grande quantité en Afrique du sud et exploité sous forme d’exsudat (suintement au niveau des feuilles). C’est essentiellement l’industrie du cosmétique qui achète cette production de grande qualité.

blog terre et cosmos

Articles récents

Découvrez à travers nos articles de blog les différents conseils, astuces et autres informations pratiques pour vous aider dans vos recherches. Une des manières pour nous de vous accompagner pour cultiver votre bien-être et répondre à certaines de vos questions.  

Voir les autres articles

pere romano zago

Le Père Zago : l’histoire d’une vie, d’une découverte et d’une recette…

« Tout le monde a le droit de vivre une vie digne et saine ». Soulager la souffrance et réduire les inégalités face à la maladie, telles sont les valeurs qui motivent le Père Zago dans sa croisade contre le cancer.  Le Père Zago ne prétend pas être l’inventeur de sa recette. Mais, il se veut être un promoteur engagé des bienfaits de l’aloe arborescens, qu’il découvrit durant une discussion avec ses homologues. Il apprit ainsi du Père Reckriegel que l’on pouvait soigner le cancer autrement, et qu’il s’agissait d’une pratique courante dans les banlieues brésiliennes.

Lire l'article

Bootstrap Thumbnail Third
Du cancer on peut guérir : l’espoir du père Zago

La plante qui apparaît sur la couverture de ce petit livre, œuvre du père franciscain Romano Zago, est l’Aloè Arborescens. Une plante répandue aux quatre coins du monde et pourtant méconnue. Ce livre s’inscrit dans ce qui est devenu la mission de la vie du père Zago : faire connaître cette plante, exposer au monde ses multiples vertus. Pour cela, le religieux a multiplié au cours des trente dernières années les conférences sur tous les continents. Il est intervenu sur de nombreux plateaux de télévision de son Brésil natal. Et il a écrit. Ce livre donc, Du cancer on peut guérir, qui représente la somme de ses recherches, de toutes ces années consacrées à l’étude de l’Aloè. Un autre livre suivra, L’Aloe n’est pas un médicament… et pourtant il guérit ! consacré lui aussi à la plante miracle.

Lire l'article